Retour

Ressuscité avec Christ

Par Débora Fanara

« 3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu. 4 Le jour où le Christ apparaîtra, lui qui est votre vie, alors vous paraîtrez, vous aussi, avec lui dans la gloire. »  Colossiens 3:3-4

L’apôtre Paul affirme aux Colossiens qu’ils sont morts et que leur vie est cachée avec Christ. A la lecture de ce verset, une question émerge. Dans quelle mesure nous associons-nous avec la mort du Christ ? µ

Sommes-nous de ceux qui disent que Christ est mort et que par Sa mort nous sommes également morts ? Ou alors, Christ est mort car Il a renoncé à Lui-même et nous sommes donc comme Christ appelés à mourir à nous-mêmes.

Sachant qu’Il est ressuscité en accédant à une vie glorieuse, nous ressusciterons nous aussi pour une nouvelle vie spirituelle et non plus charnelle. Cette question est source de pensée, de réflexion et de remise en question.

L’homme qui a choisi de s’associer à la mort et à la résurrection de Jésus-Christ doit crucifier sa chair et ses passions ; Galates 5:24 ( Louis Second ) nous dit à ce sujet :

24 Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.”

Nous sommes appelés à marcher par l’esprit et ne pas nous soumettre à la chair car elle est inimitié contre Dieu. Nous devons laisser l’Esprit de Dieu placer l’équilibre dans notre vie. Car c’est seulement en laissant l’Esprit de Dieu agir qu’on sera épanoui. La parole de Dieu est notre ajustement et l’équilibre est la vie de l’Esprit en nous.

En étant mort en Christ ( lors de notre conversion ), nous avons la certitude que notre vie est cachée en Lui. Que nous sommes protégés de toutes les attaques du Diable, de la dépression, du suicide, … C’est par la puissance de Sa résurrection qu’Il conduit notre vie et qu’on ne se laisse pas entraîner par les choses extérieures, les choses terrestres.

Dans le quatrième et dernier verset, l’apôtre Paul rappelle notre espérance glorieuse. Quand Christ paraîtra, nous paraîtrons avec Lui. C’est pourquoi notre priorité ici-bas doit être d’attendre le retour de Christ. Rappelons-nous qu’en Christ nous sommes appelés à être l’Ecclésia « l’Eglise », l’épouse.

A travers le baptême l’Homme passe de la mort à la vie du Christ ressuscité et devient ainsi ami de Dieu. Il obtient une nouvelle vie qui ne sera visible et manifestée que le jour du retour de Jésus-Christ. De ce fait, Christ doit plus que jamais devenir le centre de notre vie, notre priorité.

Le jour viendra où nous contemplerons la gloire de Dieu et le monde entier verra la Vérité. Ce verset 4, nous devons nous y cramponner de toutes nos forces et être remplis d’espérance des bienfaits qu’engendrera le retour de Jésus-Christ.

Pour conclure, nous pouvons dire que l’apôtre Paul nous fait comprendre que grâce à Jésus-Christ nous avons non seulement la possibilité de marcher en nouveauté de vie et d’être protégés parce que nous sommes cachés en Lui mais aussi d’être dans l’espérance d’une rencontre face à face avec Dieu qui sera notre bonheur.

Bref, nous remarquons clairement que c’est autour de deux pôles que tourne la problématique de l’apôtre : la mort et la résurrection de Christ dans lesquelles le croyant s’identifie. Il est évident que si nous nous attachons à Dieu, que nous nous préoccupons de Lui et que nous Le mettons en première place dans notre vie, nous pouvons regarder l’avenir avec joie, bonheur et avec la certitude d’une espérance glorieuse qui nous épanouira dans notre quête de notre transformation intérieure par le Saint-Esprit.

Prendre connaissance de ce texte apporte une sécurité dans notre parcours de vie sur la terre. Cela suscite une assurance dans les différents déserts que nous pouvons traverser. Si nous sommes ressuscités avec Christ alors quoi qu’il arrive notre vie est cachée avec Christ en Dieu.

 

 

 

 

 

 

5+