Retour

Qu’es-tu disposé à sacrifier?    

Genèse 22 :18 « Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix. »

Il y a quelques années, j’ai traversé une période de ma vie riche en changements et en décisions à prendre. Trouvant le courage dans les paroles d’un frère, qui me racontant son témoignage, me confiait qu’il avait décidé d’abandonner une de ses plus grandes passions, le football. Passion sportive qui d’apparence ne pouvait rien lui apporter de négatif dans sa vie, mais qui en réalité l’éloignait pas mal de Dieu.

Ce témoignage me fit beaucoup réfléchir, et me fit l’effet d’un électrochoc, comprenant que parfois Dieu nous met à l’épreuve, celle d’obéir ! Il nous demande d’abandonner certaines choses dans nos vie, mais combien d’entre nous sont réellement prêts à obéir ?

Dans une époque où les gens tiennent à revendiquer leur liberté, le mot « obéissance » sonne comme une limite de celle-ci. En réalité si nous obéissons à la parole de Dieu, en nous laissant guider par l’Esprit-Saint, d’une vraie obéissance en découlera des bénédictions.

Nous avons dans la Bible un grand témoignage d’obéissance et de foi. Genèse 22 nous parle d’une demande insolite de la part de Dieu. L’Eternel veut mettre Abraham à l’épreuve, en lui demandant en sacrifice la chose la plus importante qu’il possède, son fils.

Chacun de nous peut comprendre l’amour profond qui lie un père et son fils, et encore plus sachant qu’Abraham a attendu la naissance d’Isaac pendant près de cent ans. Malgré tout Abraham obéit.

Ce matin-là, il se leva de bonne heure, sella son âne, prit deux serviteurs avec lui et prépara du bois pour l’holocauste. Ensuite, lui, son fils et les serviteurs se rendirent vers le lieu que Dieu lui avait indiqué. Il marcha pendant trois jours (l’obéissance envers Dieu se révèle dans le temps et la persévérance). Le troisième jour de marche, il leva les yeux et vis au loin un lieu préposé, alors Abraham dit à ses serviteurs : « Restez ici avec l’âne. Mon fils et moi nous irons là-haut pour adorer Dieu, puis nous vous rejoindrons. » Abraham prit le bois pour l’holocauste et le posa sur les épaules de son fils, Isaac. Ce bois représente le poids que pouvait représenter un choix d’obéissance aussi gros, mais Abraham avait une grande foi. Tandis qu’Isaac lui demanda « père où est l’agneau pour l’holocauste ? » Abraham lui répondit « mon fils, Dieu lui-même pourvoira l’agneau pour l’holocauste ».

Abraham exerça sa foi, mais surtout il obéissait au désir du Seigneur. Lorsqu’il posa Isaac sur l’hôtel, l’ange du Seigneur l’arrêta et lui dit : « Abraham, maintenant, je sais que tu crains Dieu car tu n’as pas refusé de me le donner ».

Abraham leva les yeux et vit un bélier à offrir en sacrifice, l’ange de l’Eternel parla de nouveau et lui dit : « Abraham, parce que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique fils, je te comblerai de bénédictions ».

Voilà, le fruit de notre obéissance est mûre. Si nous choisissons avec tout notre cœur d’obéir, Dieu accomplira ses promesses. Il ne manquera pas de nous récompenser, de nous remplir de ses bénédictions !

Et toi? Que serais-tu disposé à sacrifier, pour obéir à Dieu ?

 

 

9+