Retour

L’Eternel entend!

par Marie-France Sorce

« J’aime l’Eternel, car Il entend ma voix, mes supplications;

Car Il a penché son oreille vers moi; Et je l’invoquerai toute ma vie. » (Psaume 116:1)

Je ne pourrai jamais oublier ce merveilleux Psaume lu à haute voix pour la première fois à l’âge de 8 ans dans l’assemblée. Les jambes tremblaient mais mon coeur était rempli de joie car l’Eternel entendait ma voix et écoutait mon coeur d’enfant.

L’enfant est avant tout un cadeau de Dieu. Dans le livre de la Genèse 33:5, Esaü demanda à son frère Jacob : « Qui sont ceux que tu as là ? Ce sont les enfants que Dieu a donnés à ton serviteur. » En lisant dans le Nouveau Testament, nous concluons que l’enfant est un don de Dieu et doit le rester. Cela doit rester la priorité de chaque parent. L’éducation de l’enfant ne conduit pas seulement ce dernier à devenir un homme ou une femme mais un serviteur ou une servante de Dieu.

C’est en observant mes parents travaillant dans l’oeuvre de Dieu que j’ai pris goût à servir dans l’église. Nous sommes le meilleur exemple pour nos enfants. Ils observent tous nos gestes et retiennent nos paroles qu’elles soient de bénédictions ou de malédictions (même si ces dernières ne devraient pas frôler nos lèvres).

Les enfants aussi sont exposés aux tempêtes de la vie. Certains passent par des moments d’angoisse, de détresse et de douleur mais Dieu penche son oreille et tend sa main puissante vers tous ceux qui ont le coeur droit et Il les délivre. De quoi un enfant aussi jeune peut-il être délivré ? Il n’a pas encore beaucoup d’expérience dans la vie, il ne fréquente pas de mauvais endroits… Être délivré de quoi ? N’oublions pas que nous vivons dans un monde corrompu où tout est mis en place pour devenir un être égoïste, malhonnête, aimant l’argent…..

Jésus dira en Matthieu 19:14 : « Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent. »

Puis en Marc 9:36-37 : « Et il prit un petit enfant, le plaça au milieu d’eux, et l’ayant pris dans ses bras, il leur dit: Quiconque reçoit en mon nom un de ces petits enfants me reçoit moi-même; et quiconque me reçoit, reçoit non pas moi, mais celui qui m’a envoyé.”

Jésus ajoute en Luc 18:17 : « Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le Royaume de Dieu comme un petit enfant n’y entrera point. », puis en Matthieu 18:2 : « Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d’eux, et dit: Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.… »

Tous ces merveilleux passages de la Bible, qui est la Parole de Dieu nous montre l’importance de l’enfant aux yeux de Dieu. Il est une bénédiction et exemple de foi et d’humilité.

Jésus s’intéresse à l’enfant pour ce qu’ils sont réellement et non pas pour ce qu’ils peuvent représenter. Il leur porte un regard particulier.

Dans l’église, les enfants doivent prendre leur place, ils sont porteurs de vie, la relève des anciens.

L’Eternel entend la voix et les supplications de ceux qui ont le coeur droit. L’Eternel entend l’enfant qui pleure quand papa et maman qui se disputent. L’Eternel entend tout, son oreille est penché vers celui qui l’invoque et bonne nouvelle : IL REPOND ! Alléluia.

Mon coeur d’enfant, je l’ai offert à mon créateur et aujourd’hui encore, je ne me lasse pas de crier vers Lui et de lui faire confiance.

Une prière pour aujourd’hui :

Seigneur, merci pour les enfants que tu nous donnes car ils sont précieux à tes yeux. Qu’ils puissent tout te donner, leurs cris, leurs peines, leurs joies… Tu entends du haut des cieux et tu délivres tous ceux qui te cherchent. Je te louerai tous les jours de ma vie. Amen.

11+