Retour

Les vieux ne sautent plus

Par le pasteur David Porter

Dans ma jeunesse, je voulais réussir à mettre un ballon de basket directement dans le panier en sautant à sa hauteur. Mon objectif était d’y parvenir avant d’avoir atteint l’âge de quarante-cinq ans. C’est raté.

Maintenant, j’aimerais le faire avant d’avoir quatre-vingt-dix ans. Quelqu’un veut prendre les paris ? Je m’inquiète un peu de ce qui arriverait à mon corps lorsque je m’écraserais au sol après avoir mis mon panier.

J’aurais aimé également être plus beau à regarder que la star de Far-West Roy Rogers. Je suppose que mon souhait est maintenant réalisé puisqu’il est mort en 1998.

Et voler ! J’ai réellement rêvé de voler ( sans avion ), mais je doute d’y arriver un jour avec les yeux ouverts. « Tu pourrais piloter un avion, David. » Je t’assure que tu ne voudrais pas être dans un avion avec moi aux commandes !

Savez-vous voler ?

Parfois, notre désir d’être comme Jésus nous semble tout aussi impossible que mon désir de voler ou mon rêve de mettre un panier en sautant plus haut que lui. Une personne a écrit récemment à notre ministère : « Je sais en mon cœur que je suis pardonnée et si Christ revenait maintenant, je suis certaine d’être sauvée. Seulement, il y a de petites choses que je voudrais absolument régler avant ma mort. Ces choses me tracassent terriblement. Elles me font même douter de mon salut. »

Une autre personne a écrit : « Pasteur, j’ai parfois peur de ne pas me retrouver auprès de notre Seigneur Jésus. S’il-vous-plaît, aidez-moi à être plus proche de Dieu… Je ressens un désir ardent de faire l’œuvre de Dieu mais je n’en suis pas capable. »

Certains d’entre nous peuvent peut-être marquer des paniers spirituels en sautant aussi haut, mais la majorité d’entre nous sautillent en-dessous d’un panier qui semble se trouver à 15 mètres au-dessus de notre tête.

Alors, que faire ? Abandonner et vivre comme ceux qui n’aiment pas le Seigneur ? « C’est par grâce mon ami. La grâce, la grâce, la grâce, la grâce. » Erwin McManus a dit : « La liberté de certaines personnes en Christ ressemble beaucoup à mon esclavage avant que je ne rencontre Christ. »

La grâce véritable enseigne : « Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus Christ, » Tite 2:11-13

« D’accord David. Mais alors COMMENT devenir ce que Dieu attend de moi ? »

Le rêve impossible

C’est simple. TU ne le peux pas. Du moins, pas sans aide. Je ne peux pas sauter aussi haut qu’un panier de basket, ni voler, ni être plus séduisant. Et je ne peux pas non plus devenir semblable à un Dieu saint sans l’aide de Son Esprit qui travaille en moi.

La plupart du temps, quand nous tombons sur notre nez, c’est parce que nous n’avons pas réalisé ce que Jésus a fait pour nous. Il a vaincu la puissance du péché, de l’enfer et de la mort à la croix du Calvaire. Notre potentiel découle de ce que Jésus a fait pour nous.

Nous avons aussi ces sentiments d’échec lorsque nous réalisons notre faiblesse et notre incapacité à vivre comme nous le voudrions. Nous retournons à l’époque de l’Ancien Testament et nous essayons de gagner le droit de nous tenir devant Dieu.

Mais c’est impossible. Même si je pouvais m’occuper de plus de gens pauvres que Mère Thérésa et prêcher à davantage de gens que Billy Graham, qu’en est-il de ces moments où je pèche ? Moi, je les connais et Dieu les connaît aussi.

Que dois-je faire ? Je dois revenir humblement devant Dieu, dans le Nom de Son Fils Jésus. Je demande pardon pour mon péché. Je place ma foi en Jésus en croyant qu’Il a souffert à ma place à la Croix.

Et Dieu me justifie. Il me rend juste devant Lui.

Pour vivre comme Jésus a vécu, je m’éloigne de ces choses. Je suis une nouvelle créature et ma nouvelle nature désire Lui plaire. Oui, je tombe encore. Oui, je pèche encore. Mais quand cela se produit, je demande à Dieu de me pardonner et de me purifier, et je vais de l’avant.

Dieu m’aide à vaincre le péché. L’Esprit de Dieu me donne la capacité d’accomplir Sa volonté, d’aider les autres comme Jésus a aidé les autres. Dieu ne nous demande pas d’essayer plus fort. Il nous demande de Lui faire confiance et de vivre dans la confiance et la foi.

Le secret 

« Je dis donc : Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. Si vous êtes conduits par l’Esprit, vous n’êtes point sous la loi. Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; la loi n’est pas contre ces choses. Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. » Galates 16-25

D’autres pensées bibliques à lire sur

╰▶ www.Viechretienne.net/pensee-du-jour

 

 

2+