Retour

Le périple de la foi (3)

Avant de méditer la suite de notre pensée d’hier, rappelons-nous l’introduction

Croire est un acte de foi. Lire la Bible, prier et vivre au quotidien selon la volonté de Dieu sont aussi des actes de foi. Mais qu’est-ce que la foi ? Il ne s’agit pas d’une chose hasardeuse mais d’une confiance en ce que Dieu dit, en ce qu’Il révèle et manifeste dans la vie de quiconque s’ouvre à Son Amour divin.

La foi n’est ni statique ni passive. C’est en quelque sorte un long voyage de découverte avec de multiples étapes.

Sans la foi, il est impossible de vivre pleinement sa vie d’homme ou de femme si ce n’est une existence factice sur les quais de l’insatisfaction humaine. Impossible de réellement lever les voiles et de prendre le large vers un horizon meilleur et assuré.

Regarder vers le lointain et avoir des projets ne suffisent pas. Il faut larguer les amarres, couper irrémédiablement avec tout ce qui entrave la vraie liberté, mais pas seulement. Sans un capitaine à bord, sans carte et sans boussole, l’intrépide qui se fie en ses capacités ne va pas bien loin. Il peut faire du cabotage, d’un triste port d’attache à un autre, ou pire sombrer dans l’estuaire de ses rêves et de ses ambitions.

Jésus Christ est le commandant de bord indispensable. La Bible est la carte et la boussole est la conscience ajustée par la proximité de Dieu au quotidien.

Que l’un ou l’une fasse défaut et le voyage court à l’échec.

Observons aujourd’hui la boussole

La boussole

Cet instrument de navigation permet de maintenir le cap et de le rectifier dès que l’on observe un changement. Son aide précieuse peut toutefois s’avérer trompeuse s’il y a dérèglement pour l’un ou l’autre cause. Il faut donc toujours s’assurer de son bon fonctionnement en l’ajustant régulièrement.

Ainsi en est-il de la conscience. Elle indique la bonne direction dans la mesure où elle est maintenue pure sous le regard et l’action de Dieu. C’est ainsi que la Bible nous recommande : « Le but du commandement, c’est une charité [un amour] venant d’un coeur pur, d’une bonne conscience, et d’une foi sincère. » 1 Timothée 1:5

Il faut veiller sur notre conscience pour ne pas la fausser voire l’abîmer, sous peine de s’égarer, étant influencé par les pensées et valeurs d’un monde qui rejette la Vérité.

« …conservant la foi, et une bonne conscience, laquelle quelques-uns ayant rejetée, ils ont fait naufrage quant à la foi. » 1 Timothée 1:19

« …conservant le mystère de la foi dans une conscience pure. » 1 Timothée 3:9

Veillons sur notre conscience afin de ne pas perdre son efficace. Ne la salissons pas. Ne l’étouffons pas. Ne la faussons pas. Sans son action, nous serions à la merci d’influences malsaines qui nous entraîneraient dans de malheureux détours, nous feraient arrêter à des escales inutiles et dangereuses et jetteraient la honte sur notre foi.

D’autres pensées bibliques à lire sur

╰▶ www.Viechretienne.net/pensee-du-jour

 

 

 

2+