Retour

Le périple de la foi (1)

Croire est un acte de foi. Lire la Bible, prier et vivre au quotidien selon la volonté de Dieu sont aussi des actes de foi. Mais qu’est-ce que la foi ? Il ne s’agit pas d’une chose hasardeuse mais d’une confiance en ce que Dieu dit, en ce qu’Il révèle et manifeste dans la vie de quiconque s’ouvre à Son Amour divin.

La foi n’est ni statique ni passive. C’est en quelque sorte un long voyage de découverte avec de multiples étapes.

Sans la foi, il est impossible de vivre pleinement sa vie d’homme ou de femme si ce n’est une existence factice sur les quais de l’insatisfaction humaine. Impossible de réellement lever les voiles et de prendre le large vers un horizon meilleur et assuré.

Regarder vers le lointain et avoir des projets ne suffisent pas. Il faut larguer les amarres, couper irrémédiablement avec tout ce qui entrave la vraie liberté, mais pas seulement. Sans un capitaine à bord, sans carte et sans boussole, l’intrépide qui se fie en ses capacités ne va pas bien loin. Il peut faire du cabotage, d’un triste port d’attache à un autre, ou pire, sombrer dans l’estuaire de ses rêves et de ses ambitions.

Jésus Christ est le commandant de bord indispensable. La Bible est la carte et la boussole est la conscience ajustée par la proximité de Dieu au quotidien.

Que l’un ou l’une fasse défaut et le voyage court à l’échec.

Le commandant de bord

Ceux qui sont étrangers à la foi pensent tenir la barre et décider des directions que leur vie prend. C’est une illusion qu’un vent contraire peut chasser ou qu’un penchant naturel peut contredire. Beaucoup encore s’imaginent qu’avoir embarqué un peu de religion et de l’avoir mise dans la soute suffira.

Jésus doit être au poste de commandement et nulle part ailleurs. Le chef c’est Lui et Lui seul. Il connaît les cœurs et les dangers à affronter. Il a tout en Sa main et saura calmer les tempêtes extérieures et intérieures. Si la mer et les vents obéissent à Sa Parole, combien plus les matelots qui l’ont fait monter à bord doivent Lui obéir et Lui faire confiance.

« Et s’étant réveillé, [Jésus] il réprimanda le vent, et dit à la mer : Fais silence, tais-toi ! Et le vent s’apaisa, et il se fit un grand calme. Et il leur dit : Pourquoi avez-vous ainsi peur ? Comment n’avez-vous point de foi ? Et ils furent saisis d’une fort grande crainte, et ils se disaient l’un à l’autre : Qui est donc celui-ci, que le vent même et la mer lui obéissent ? » Marc 4:39-41 ( Bible Annotée )

Lorsque l’on ouvre son cœur à Jésus, Il en devient le divin Maître qui Se révélera toujours plus grand en bonté et en puissance au fur et à mesure du voyage. Laissons-Le diriger le gouvernail de notre vie et apprenons à Ses côtés, fixant nos regards sur Sa personne bénie et adorable. Alors, nous grandirons et nous nous affermirons pour devenir des marins aguerris et bienheureux, car par-delà nos expériences et nos découvertes, nous serons émerveillés par la beauté de Celui que nous avions invité à bord sans vraiment Le connaître. Il sera d’autant plus obéi qu’Il sera le centre de notre affection, Celui que chérira toujours plus notre âme.

D’autres pensées bibliques à lire sur

╰▶ www.Viechretienne.net/pensee-du-jour

2+