Retour

Dieu, S’est-Il perdu ?

Par le pasteur David Porter

Dieu est-Il perdu ? Devrons-nous partir à Sa recherche ?

Il y a presque deux semaines, une vague de souffrance a balayé les États-Unis quand le changement d’heure a officiellement frappé ses 320 millions d’habitants. Tu peux y soustraire les heureux habitants de l’Arizona et d’Hawaï et des quelques territoires américains qui ont le bon sens de laisser leurs horloges tranquilles.

Pour les autres, cependant, peux-tu imaginer la souffrance collective qui s’est répandue dans l’atmosphère de par ces 300 millions de gens torturés ? Si on avait pu assembler tous les gémissements qui se sont échappés de gorges à l’agonie quand le réveil a sonné, le son aurait été perceptible à une année-lumière de là.

Les petits martiens auraient levé le nez de la poussière de leur planète rouge et auraient demandé : « Maman, c’était quoi, ça ? »

En fait, une étrange question a flotté au milieu du brouillard qui envahissait ma tête après cette torture annuelle : « Comment le Roi David aurait-il réagi à un changement d’heure au Moyen-Orient ? » Après-tout, il avait l’habitude de s’agenouiller tôt le matin pour chercher Dieu.

« Dieu ! tu es mon Dieu ; je te cherche au point du jour ; mon âme a soif de toi, ma chair languit après toi, dans une terre aride et altérée, sans eau … » ( Psaumes 63:1 ; Darby ).

David, aurait-il appuyé sur le bouton du réveil avant de tirer la couverture sur ses oreilles : « Je recommence comme d’habitude dès demain, c’est promis Seigneur. Ce matin, je vais juste…. Rrrrrr pschhhhhh ! »

Peut-être ; il n’a écrit aucun psaume sur le sujet.

David pensait que chercher Dieu était important, vital même.

Dieu, est-Il perdu ?

« Chercher Dieu ? De quoi tu parles ? » J’ai effectivement entendu un prédicateur dire, une fois : « Dieu n’est pas perdu ! »

Il ne l’est pas mais moi, je le suis souvent. Chercher Dieu, ça veut dire s’approcher jusqu’à être dans Sa présence.

« Attends, attends David ! une minute ! Que veux-tu dire par : « jusqu’à être dans Sa présence ? Dieu, n’est-Il pas partout ? »

Oui, Il est partout mais Il n’est pas partout de la même façon. Il est dans le bar. Il est au match de foot. Il est dans le supermarché. Il est dans toutes sortes d’endroits où les gens seraient bien embarrassés de Le trouver. Mais Il n’est pas présent dans ces endroits comme Il l’est, là où deux ou trois membres de Son peuple sont assemblés pour célébrer leur amour pour Lui et pour L’adorer. ( voir Matthieu 18:20 ).

Dieu se manifeste d’une façon toute particulière lorsque Ses enfants se rassemblent. Cela devrait être une priorité dans nos vies.

Quand nous cherchons Dieu, nous avançons à travers tous les détritus qui hurlent pour obtenir notre attention, nous prenons à bras-le-corps notre paresse, nous diminuons un peu l’importance d’autres choses importantes et nous nous dirigeons vers Dieu.

Comment fait-on cela ?

Eh bien, il s’agit d’une attitude de cœur avant toute autre chose. Si tu peux vivre en laissant les choses telles qu’elles sont, tu vas rester là, à t’évaporer comme une flaque de neige fondue sous tes bottes.

Si tu t’intéresses davantage à ton travail, au sport, à l’amusement, à l’argent, au fait d’être connu et admiré ou à des milliers d’autres choses, tu feras juste le minimum, spirituellement parlant, pour que cela fonctionne.

Le dimanche matin : « Présent »

Quinze minutes de lecture de la Bible ? « Cinq, cela ira … »

Dix minutes de prières ? « Hum, 30 secondes ; mais hé, c’est tout par grâce. »

Et tu sais quoi ? Tu pourrais prier une heure, lire une heure, aller à l’église sept fois par semaine sans être plus proche de Lui si ton attitude de cœur n’est pas la bonne.

Mais s’Il te manque, que tu te lèves et que tu vas vers Lui… si tu réalises que tes priorités ne sont plus ce qu’elles devraient être, que tu regardes devant et que tu vois que ton avion est sur le point de s’écraser… si tu désires les promesses que Dieu a faites à ceux qui sont proches de Lui, alors quelque chose va changer.

Tu apportes une chose essentielle au cœur de ton être, dans la présence de Dieu : « … ; Il y a d’abondantes joies devant ta face, Des délices éternelles à ta droite. » Psaumes 16:11

Comment entrer dans Sa présence ?

Regarde un jeune homme qui est tombé amoureux d’une jeune fille splendide. Comment entre-t-il dans sa présence ? Tu sais quoi ? Il l’aime tellement qu’il trouvera un moyen.

Ni les pères horribles, ni les frères de cent cinquante kilos, ni les mères qui le regardent comme s’il était une chose qu’elles viennent d’enlever de la semelle de leur chaussure, ni les tempêtes de neige de Sibérie ne l’arrêteront. Il veut être avec cette fille et il trouvera un moyen.

Si toi et moi souhaitons être avec Lui, nous trouverons un moyen, non ?

Une prière pour aujourd’hui

Seigneur, merci car Tu as tout accompli pour me permettre de goûter à Ta présence ; remplis-moi de Ton Esprit Saint afin que je puisse continuer à marcher pleinement dans Ta volonté. Amen

D’autres pensées bibliques à lire sur

╰▶ www.Viechretienne.net/pensee-du-jour

5+