Retour

La définition « d’être réveillé » change selon la situation

Par le pasteur David Porter

« L’éveil en cours de français » : tu as les yeux grands ouverts mais l’esprit est ailleurs, en train d’explorer de nouveaux mondes pendant que le professeur bourdonne en arrière-plan.

« L’éveil pendant le message d’une heure et cinq minutes » te trouve en train d’espérer, parfaitement consciemment et contre tout espoir que le pasteur va enfin arrêter de dire « Pour finir… » et s’arrêter pour de bon. A tes côtés, ton mari a abandonné il y a environ quinze minutes et ronfle tranquillement sur la chaise.

« L’éveil pendant le match OM-PSG » est une catégorie à part. Ton équipe est menée trois buts à deux à trente-cinq secondes de la fin du match. Non seulement tu es réveillé mais de plus, tu ne seras pas capable de dormir de toute la nuit à cause du stress éprouvé pendant le match.

Vous mesdames, ne saisissez peut-être pas précisément ce dont il s’agit. Comparez cela à la fois où à minuit votre fille de seize ans n’était toujours pas rentrée alors qu’elle était censée être à la maison depuis une heure. Vous êtes réveillée ! ( Et elle sera réveillée aussi quand elle finira par se montrer ! ).

Je me suis déjà surpris à être en « éveil de cours de français » dans la présence de Dieu. C’est reposant. Tes yeux sont ouverts et tout va bien tant qu’Il ne te pose pas de questions qui nécessiteraient un peu d’attention. Ce serait plus simple de poser la tête sur le bureau et de ronfler sérieusement mais tu ne t’en sortirais probablement pas aussi bien.

Donc, tu te contentes de dormir joyeusement les yeux ouverts.

Mais un jour, Dieu dit : « Fermez vos cahiers et prenez vos stylos ; interro sur ce dont nous venons de parler. » ( Ont-ils encore des cahiers et des stylos à l’école ? ).

Une épreuve te balaye comme un vent glacial venu de Sibérie et tu te réveilles brusquement. Alors, tu te rends compte que tu es spirituellement pieds-nus, habillé seulement d’un maillot de bain. La saison a changé, mais tu ne t’en es pas aperçu pendant que tu dormais.

N’as-tu jamais eu l’impression que ton âme était remplie de blablas sans valeur, ce qui t’a poussé à bouger un peu pour vivre un réveil personnel ?

N’as-tu jamais rêvé que tu essayais de te réveiller sans y parvenir ? ( Je suis plein de questions aujourd’hui, n’est-ce pas ? ).

Alors, comment se réveiller quand on est en train de ronfler spirituellement ?

Deux poussées vers le réveil

Jean Baptiste annonçait la venue de Jésus et prêchait la repentance pour préparer la voie du Seigneur.

Si je veux vivre un réveil personnel, je dois désirer voir Jésus plus clairement et me repentir de ces choses auxquelles j’ai permis de me faire dormir. « La repentance » ne signifie pas simplement dire qu’on est désolé et demander pardon mais cela signifie aussi « se détourner et aller dans une autre direction. »

Quand je vivais au Luxembourg, j’ai essayé d’apprendre la langue. Le Grand-Duché a trois langues officielles : l’allemand, le français et le luxembourgeois.

Le problème est que je parlais le français ; et avec cette langue, je pouvais certainement m’adresser à 90 % des gens du pays. C’était difficile d’être motivé pour apprendre une autre langue quand on s’en sortait assez bien avec seulement le français.

Mais la langue de cœur du Luxembourg est « le luxembourgeois. »

Comme Nelson Mandela l’a dit : « Si tu parles à quelqu’un dans une langue qu’il comprend, cela va dans sa tête. Si tu lui parles dans sa langue, cela va dans son cœur. »

J’ai pris des cours mais je n’avançais pas très vite. Et puis un jour, j’ai décidé de travailler la langue en dehors des classes. J’ai mémorisé du vocabulaire. J’ai persuadé mes amis luxembourgeois de parler parfois cette langue avec moi au lieu du français ; et c’est de cette manière que j’ai commencé à faire des progrès.

Quand je faisais un minimum d’efforts, j’avais un minimum de résultats. Quand j’ai commencé à apprendre sérieusement la langue, mes capacités ont fait un bond en avant comme un lapin sous stéroïdes.

Alors, petit lapin, comment te réveiller ?

Laisse le Saint-Esprit te secouer pour te tirer du sommeil. Commence à penser au Seigneur Jésus ; lis des choses à Son sujet dans Sa parole. Lis comment d’autres L’ont rencontré et quelles différences Il a apportées dans leur vie.

Prie ! non, prie comme quelqu’un qui désire vraiment se réveiller. Sans tarder, dis à Dieu : « Je suis assez sérieux à ce sujet pour manquer un repas ou deux. » Trouve d’autres personnes affamées et prie avec elles.

Regarde autour de toi pour voir si quelqu’un d’autre est réveillé. Certes, il faut être prudent. Certaines personnes font beaucoup de bruit en dormant et tu cours vers ce bruit parce que tu penses qu’ils sont vivants, mais tu les trouves en train de ronfler. Attention, mesure toutes choses à l’échelle de la Parole de Dieu.

S’il-te-plaît, n’appuie pas sur le bouton « snooze ( roupillon en français ) » quand le Saint-Esprit fait sonner le réveil.

Des milliers de gens sont venus écouter Jean Baptiste. Il les a orientés vers Jésus. Je pense que la majorité est retournée sur ses coussins une fois l’excitation retombée. D’autres l’ont écouté et ont tué le Seigneur Jésus.

D’autres ont entendu Jean et leur âme s’est embrasée. L’étincelle de ce feu s’est propagée aux personnes affamées qui se trouvaient autour d’eux et la flamme d’amour pour Jésus brûle encore aujourd’hui. Le réveil vient de Dieu et Lui-seul peut l’accomplir dans notre cœur. Notre part … c’est de préparer nos cœurs pour qu’Il puisse le faire.

Alors, es-tu endormi ?

Veux-tu être réveillé ?

Que vas-tu faire pour que cela arrive ?

Une prière pour aujourd’hui

Seigneur, garde moi éveillé aux choses de Ton Royaume, préserve-moi de tout ce que ce monde me propose pour me faire tomber dans un sommeil spirituel. Amen

D’autres pensées bibliques à lire sur

╰▶ www.Viechretienne.net/pensee-du-jour

5+