Retour

Communion fraternelle … ou communion personnelle ?

Par le pasteur Olivier Cassoly

Petite anecdote pour illustrer le propos :

Un fermier ne veut plus aller au culte car il est fâché avec son pasteur.

Il l’attend chez lui… Or, un jour, il arrive et notre homme est bien décidé à lui dire ses quatre vérités. Ils s’asseyent tous deux, l’un à droite, l’autre à gauche de la cheminée où le feu brûle.

Le pasteur ne parle pas, l’homme s’énerve, il attend qu’il commence, mais c’est le silence qui s’installe entre eux. Le pasteur regarde le feu, le paysan aussi. Que peut-il faire d’autre ?

Alors l’homme de Dieu, avec des pincettes, prend une braise et la retire du feu. Tous les deux ont les yeux fixés sur cette braise qui devient grise, puis noire … elle fume … et finit par s’éteindre.

Alors le pasteur reprend les pincettes et remet la braise dans le feu, et aussitôt, elle se rallume. « Bien ! » ( dit le fermier )… « j’irai au culte dimanche. J’ai compris ! »

Qu’avait-il donc compris ?

Qu’il était comme cette braise retirée du foyer et qu’il avait besoin de communion fraternelle.

« Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. » Actes 2:42

Une prière pour aujourd’hui

Seigneur, donne-moi de ne jamais minimiser l’importance de la communion fraternelle et par Ton Esprit Saint aide-moi à être un instrument d’encouragement pour ma communauté. Donne-moi ce zèle pour chacun de ses rassemblements. Amen

D’autres pensées bibliques à lire sur

╰▶ www.Viechretienne.net/pensee-du-jour

6+