Retour

Comment parler à Dieu ?

Par le pasteur David Porter

Bon, il est temps de confesser tes fautes. Par exemple, quand tu avais 13 ans, t’est-il déjà arrivé de mal répondre à maman ? Quand j’étais jeune, c’était le meilleur moyen de ne jamais voir ton quatorzième anniversaire. ( Je plaisante ).

Mais si tu as déjà répondu à ta mère, tu as peut-être eu une remarque du genre : « Garçon, tu ferais mieux de te rappeler à qui tu parles ! »

Tu peux répondre à ton meilleur ami ou à ton pire ennemi, mais tu as intérêt à te rappeler à qui tu parles, quand tu parles à maman.

Nous parlons différemment selon la personne à qui nous nous adressons, n’est-ce pas ?

Tu ne communiques pas de la même façon avec ton meilleur ami qu’avec le Président. Si tu parles à ton frère, tu parles d’une certaine façon. Si tu parles à un policier qui t’a arrêté parce que tu conduisais trop vite, tu changes d’attitude.

Tu as une certaine estime de ton plus proche voisin et une estime différente de l’homme le plus intelligent du monde.

Quand tu parles à Dieu, tu as intérêt à te rappeler à qui tu parles.

Comment Parler à Dieu ?

Jésus nous a appris à avoir ce respect quand nous nous adressons à Dieu.

« Voici donc comment vous devez prier : Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié… » ( voir Matthieu 6:9 ).

Une note de la version Semeur nous donne d’autres traductions et nous aide à comprendre : « Que tu sois reconnu pour Dieu ou que les hommes te rendent le culte qui t’est dû ou que la gloire de ta personne soit manifeste. »

En d’autres termes, quand tu pries : « Garçon ( ou ma fille ), tu as intérêt à te rappeler à qui tu parles. »

« Donc, David, » penses-tu, « cela signifie accorder à Dieu une grande importance et un grand respect, ou rendre Son Nom saint dans nos pensées et notre cœur. Le mettre à part. Donc… »

Voilà pourquoi c’est si important :

Cela peut faire toute la différence entre voir tes prières être exaucées… ou pas.
Pourquoi ?

Dans la Bible, le nom d’une personne reflétait qui il était. Quand je prie : « Saint est Ton Nom, » je parle de mon estime et de mon attitude envers Dieu.

Nous devons arrêter entre « Père céleste » et « saint est Ton Nom » et nous rappeler à qui nous sommes en train de parler.

Il est le Roi des rois et le Seigneur des Seigneurs. Il est le Dieu tout puissant. Il est un bon, un très bon Père. Quand Il Se révèle, l’univers tremble. « Eh, mon gars, tu as intérêt à te rappeler à qui tu parles. »

Une version anglaise de la prière de Jésus dit : « Notre Père qui es aux cieux, révèle qui Tu es. »

Quand Nous Le Voyons … !

Quand nous voyons qui est Dieu et comment Il est, cela change notre vie de prière. Les bâillements se transforment en exclamations de louange. La peur se transforme en une crainte sainte et en émerveillement. Un « dieu » commun qui semble si éloigné que cela ne vaut presque pas la peine de Lui parler devient soudain proche, avec une relation personnelle.

Il est Dieu !

Son Nom est saint, sanctifié, spécial, puissant, aimant, source de miracle, conscient de nos besoins, source de guérison, glorieux, source de SALUT. Il est notre meilleur ami, mais bien plus. Tellement plus.

« Notre Père qui es dans les cieux, que chacun reconnaisse que tu es le Dieu saint… » ( Bible Français Courant )

Si nous voyons notre PERE céleste tel qu’Il est, nous pouvons chuchoter Son Nom avec respect ou le crier avec joie. Mais l’indifférence n’est pas une option.

Et réaliser qui Il est et comment Il est fait toute la différence pour le reste de notre prière.

D’autres pensées bibliques à lire sur

╰▶ www.Viechretienne.net/pensee-du-jour

4+